TAURINYA

1080m

Weekend du 15 août : cohue populaire vers les bancs de sable du grand Sud, où les corps huileux de la France s’entassent à perte de vue ! C’est en ces jours sacrés que nous suivons les masses pour rejoindre les Pyrénées-Orientales et profiter de la fraîcheur de l’eau -douce- des contreforts du Canigou. Les canyons de Taurinya, Cady et Llech, à savoir les classiques de la vallée de Prades, sont au programme pour notre équipe composée d’Alex, Arnaud et Paul. Direction Taurinya pour amorcer le weekend et prendre les débits ! La marche d’approche, superbe, sillonne dans les vallées de gneiss alors que le Mont Canigou pointe son nez en fond de vallée. Une bonne heure et demie après, nous atteignons le lit de la rivière et nous équipons pour 3h30 de descente environ. Le débit est bon, ça doit pousser un peu le fessier dans les encaissements. De beaux obstacles faciles, toboggans et rappels de moins de 20m ponctuent le parcours. L’eau est d’une limpidité absolue et le calme de lieux contraste avec l’agitation touristique des fonds de vallée. Nous rejoignons le clou de la descente, une belle C40 fractionnée par une main courante de 15m (délicate par fort débit car traverse l’amorce du jet de la cascade) suivie d’un rappel de 25m glissant comme jamais ! Splendide. Rien à redire en tout cas sur l’équipement, une protection de corde en bois est même en place sur la C18 de mi-parcours. La marche de retour, bien qu’un peu fastidieuse s’effectue dans un cadre magnifique et complète une bonne journée en canyon montagne !

15 août 2019

Canigou

Taurinya

3h30

260m D-

V4 / A4 / III

UNE QUESTION ?

À PROPOS

Barnô, c'est la passion de savoyards au modeste objectif de partager leurs expériences sportives et faire découvrir des zones alpines d'exception. Voilà, c'est dit !

Copyright © 2020. Tous droits réservés.

Barnô