Accueil / Sports / Escalade /

Aiguille de l'Eissadon

Aiguille de l'Eissadon

Sur les traces de Gaston - 80m

Mathieu (& Lucie, Axel, Thomas)

C’est parti pour une deuxième virée dans les Calanques ! Cette fois Axel nous a rejoint pour faire la voie mythique « Sur les traces de Gaston » sur l’Aiguille de l’Eissadon. L’approche est plutôt longue, 1 bonne heure et demie pour arriver dans ce coin reculé et admirer la fameuse file indienne dans la voie… On le savait, c’est le prix à payer, mais qui sait, on peut éventuellement faire de belles rencontres. Ce n’est vraiment pas au goût de Thomas qui arrive à embrigader Axel dans une voie de la face sud-est. On a bien-sûr laissé le topo dans la voiture. Ils se lancent donc dans un truc « à vue » en pensant que c’est “La chandeleur” (info glanée sur Camptocamp) tandis qu’avec Lucie on descend dans la calanque pour attendre notre tour, et franchement l’attente n’aura jamais été aussi douce : petite baignade pour explorer le chenal qui transperce l’Aiguille et bronzette au soleil.

Après une petite heure, on se lance enfin dans la voie qui commence par quatre longueurs de traversée en V, ambiance Calanques garantie. On se trouve entre 1 et 10m de l’eau. Une fois le R4 trouvé (et ce n’est pas si simple) la voie s'élève par une belle longueur de 5c qui s'achève dans un trou qui traverse l’Aiguille. Cela tombe vraiment très bien car on a rattrapé la cordée de devant et on apprécie vraiment l’ombre. A travers ce trou on entend une voix familière, celle de Thomas qui hurle au relais (désolé Thomas ya pas d’autre mots). En effet ils ont changé de plan à R2 de “La chandeleur”, « pas assez de points » selon Axel, « caillou merdique » selon Thomas. En tout cas on se rejoint tous les 4 dans la grotte, c’est plutôt sympa. On attend que ceux de devant prennent un peu d’avance et c’est parti pour deux autres longueurs en traversée en 6a+ au-dessus de l’eau, juste MAJEUR. Pas si facile, c’est bien patiné, et comme souvent dans les traversées être en second est presque plus expo que d'être premier de cordée. Il reste deux longueurs magnifiques qui permettent de rejoindre le sommet de l’Aiguille aux lumières du soir. Deux rappels plus tard, on rejoint les sacs laissés au pied de l’Aiguille. Le soleil tombe et nous laisse un paysage de carte postale une fois montés au col de l’Eissadon. Le retour se passera à la frontale, et bien sûr nous nous perdrons comme à notre habitude.

Le mauvais temps arrivera dans la nuit et mettra un terme à nos escapades en grande voie dans les Calanques, mais on arrivera quand même à trouver un petit créneau couenne le lendemain avant de partir direction Buoux pour se faire rouster.

Date

30 octobre 2019

Massif

Calanques

Départ

Col de la Gardiole

Temps total

10h30

Dénivelé positif (voie)

80m

Cotation

D+ / 6a+ max / P1