Beauté brute

NORVÈGE 2019

Par Alex, Paul, Adrien (& Arnaud, Alex J.)

Deuxième étape, le Russelvfjellet (818m). Objectif pente raide, nous avons repéré une belle ligne les jours précédents. Y'a plus qu'à y aller ! Nous montons progressivement par l'itinéraire normal, plutôt agréable et pas trop casse-pattes. Le vent se lève (on commence à avoir l'habitude depuis notre arrivée). Les nuages sont de retours et tellement bas, ça c'est l'arctique ! Le sommet est situé au bout de la péninsule et donne directement sur la mer, vue à couper le souffle garantie. Pour la descente, tout est gelé et les premiers virages sont raides. Tout ce qu'on aime pour se mettre un peu pression. On n'est pas venu là pour être ici ! Heureusement qu'on a refait les skis avant de partir. Hein ?! Personne n'a refait ses skis.... Le chemin est évident, droit jusqu'à la voiture. Les conditions sont en belle moquette à poil long une fois passée la pente d'accès, béton comme il faut. Chacun y va de son virage carte postale avec océan arctique en toile de fond, pas pire comme dirait l'autre. Nous arrivons en bas, et profitons de quelques rayons de soleil pour pique-niquer au bord de l'eau, avec une belle vue sur notre trace de descente. Pas de deuxième sortie cette fois-ci, juste un repos bien mérité au chalet.

Fin de journée épique sur les pentes du Sultinden

Le lendemain, c'est la grande excitation, nous partons louer un bateau dans l'espoir de charger les skis et d'accéder à quelques endroits vierges de trace. Le loueur nous refroidit brutalement et nous fait comprendre que jamais il nous laissera monter avec nos skis. La team pêcheur (Paul, Alex J. et Nono) sont contents, il vont pouvoir nous montrer leurs talents. La team des grincheux (Adri et Alex) repart avec cette frustration de ne pas chausser les planches ! Bon, frustration, frustration, on a quand même profité de celle belle journée de soleil au milieu des fjords enneigés. Et en repartant avec trois cabillauds tout frais !

Arrivés à la maison, Adri et Alex, revigorés par une sieste réparatrice (et n'en démordons pas, toujours un peu frustrés par cette matinée pêche), partent pour une sortie coucher de soleil au Sultinden (1083m). Les 1000m avalés en un peu moins de deux heures avec des couleurs somptueuses et un soleil rasant nous permettent d'évacuer la (relative) déception du matin. Dès les premières lueurs orangées, nous entrons en extase totale et le resterons jusqu'au retour à la voiture ! Quel kiff de skier avec un coucher de soleil sur le fjord, un rare moment partagé entre cousins, c'est pour ça qu'on aime tant la montagne.

The end.

Une question ?

À propos

Barnô, c'est la passion de savoyards au modeste objectif de partager leurs expériences sportives et faire découvrir des zones alpines d'exception. Voilà, c'est dit !

Copyright © 2020. Tous droits réservés.

Barnô