POINTE DE BAZEL

3445m

Par Paul, Mathieu, Alex (& Alain)

Lumière tamisée, sommets saupoudrés de neige : ça y est, l'automne est bien présent sur nos montagnes ! Les précipitations du début du mois de septembre offrent des conditions de neige idéales sur les glaciers à pente modérée comme ceux que nous emprunterons aujourd'hui. L'objectif initial du jour est en effet de rejoindre le col Bobba, via le col de la Tsanteleina et les plateaux glaciaires italiens de Soches. Nous attaquons la journée à 5h30 depuis le barrage du Saut, vers 2250m. Un long vallon nous attend pour rejoindre la frontière. Nous longeons le lac de la Sassière, dominé par l'imposante Aiguille de la Grande Sassière (3747m), et remontons les pentes progressives menant au glacier de Rhêmes-Golette. L'horizon rosit et les crêtes se découpent dans les lueurs du petit matin. Comment se lasser d'un spectacle aussi exceptionnel...

Nous remontons les pentes glaciaires N du col de la Tsanteleina (3224m). Une couche de neige compacte de 20 à 30cm recouvre la glace vive. Il faut dire que -si la neige a pointé son nez en septembre- l'été a été très sec. Encordés à quatre, nous progressons rapidement pour atteindre le col et ses éboulis sommitaux. La vue est absolument folle sur le glacier de Soches, et les sommets italiens environnants ! Au NE, la pointe de la Golette (3256m) et côté SW, les pentes de la Tsanteleina (3602m). Le soleil nous balaie enfin de ses rayons salvateurs, il faut dire que l'approche a été frisquette. Pause de 15min. Saucisson + tomme. Allez, reprise de l'activité avec un rappel de 25m pour prendre pied sur le glacier versant italien. Nous remontons le long plateau glacière, parfois bien crevassé pour rejoindre le pied du couloir E menant au col Bobba. Comme attendu, celui-ci est très sec et sans intérêt dans ces conditions... À retenter en ski cet hiver !

Plan B, nous filons sur la Pointe de Bazel via de belles pentes où les crevasses ont choisi de s'inviter. Ces immensités sont un vrai havre de paix, pas âme qui vive en cette journée de novembre. Même la faune a choisi d'éviter le secteur. La progression est chill mais efficace, nous rejoignons le sommet en 2h depuis le col de la Tsanteleina. D'ici, un large panorama sur tous les massifs environnants, jusqu'au Mont Rose et au Cervin en Suisse. Nous languissons une bonne demi-heure au sommet avant d'entamer joyeusement la descente. Joie de courte durée lorsque que nous apercevant la pente d'éboulis et de glace sur 1400m qui nous attend ! Le glacier de Bazel est avalé laborieusement, avant de rejoindre les pentes de caillasses menant à une gorge synonyme de fin de galère. 2 rappels exposés de 25m dans les cailloux branlants et nous prenons enfin pied dans les vires herbeuses des Cavales. Encore quelques dizaines de minutes de descente sur les rotules avant de rejoindre le Pont Saint Charles, sur la route du col de l'Iseran. Fin du belle et complète sortie en haute altitude, comme on les aime !

3 novembre 2017

Alpes Grées

Le Saut

10h30

1185m D+

PD / II

En voir plus

UNE QUESTION ?

À PROPOS

Barnô, c'est la passion de savoyards au modeste objectif de partager leurs expériences sportives et faire découvrir des zones alpines d'exception. Voilà, c'est dit !

Copyright © 2019. Tous droits réservés.

Barnô